4 rue des Rouges Gorges - 86580 VOUNEUIL-SOUS-BIARD
05 49 52 60 36

Désamiantage

On retrouve de l’amiante dans de nombreux bâtiments professionnels mais aussi dans des habitations. Aujourd’hui, la loi impose le retrait de l’amiante dès lors que le matériau où elle se trouve est abîmé : l’amiante représente un danger pour les personnes en contact direct avec elle.

Les fibres d’amiante sont classées cancérogènes : elles sont très fines et pénètrent dans les alvéoles pulmonaires.

Notre Cellule Assistance Risque Majeur détient la certification 1552 pour les opérations de désamiantage en sous-section 3.

unité mobile de décontamination

Les réglementations autour de l’amiante

Les nombreuses réglementations sont régies par plusieurs codes :

  • Le Code du travail
  • Le Code de la santé publique
  • Le Code de l’environnement
  • Le Code de la construction et de l’habitation

Le DAAT : Diagnostic Amiante Avant Travaux

Tous les bâtiments et habitations construits avant le 1er janvier 1997 doivent disposer d’un Diagnostic Amiante Avant Travaux. Celui-ci détient toutes les informations relatives à la présence d’amiante dans le bâtiment au sein duquel des travaux seront effectués.

Quel danger pour la santé ?

L’amiante se compose de petits filaments très fins. S’ils sont inhalés, ils se déposent dans les poumons et peuvent déclencher des cancers. C’est pourquoi le traitement de l’amiante est fortement réglementé.

Que deviennent les matériaux contenants de l’amiante une fois retirés ?

L’entreprise qui retire l’amiante doit remplir un BSDA (bordereau de suivi des déchets d’amiante). Ce document permet la traçabilité des déchets d’amiante jusqu’au lieu de stockage ou de destruction.

Nos prestations de désamiantage

Interventions en sous-section 4 et sous-section 3

L’ensemble des 17 agences du réseau Vitale Assistance propose des prestations de désamiantage en sous-section 4. Cela comprend :

  1. La reconnaissance sur le chantier, éventuellement par un expert mandaté par l’assurance.
  2. Le prélèvement et l’analyse des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante, recueillis sur place et/ou des rapports de repérage existants.
  3. L’identification des matériaux par comparaison avec les rapports de repérage d’amiante avant travaux.
  4. L’intervention en SS4 si moins de 5% des matériaux contenants de l’amiante sont dégradés (MCA) et si la durée des travaux est inférieure à 5 jours.
  5. Pour des interventions de retrait prévoir un délai administratif d’un mois avant intervention.

La mise en œuvre du chantier

Sur chaque chantier, nous envoyons au minimum quatre personnes :

  • Un encadrant de chantier
  • Deux personnes en zone de travail (SST)
  • Une personne pour délimiter le périmètre d’intervention et réaliser la gestion des déchets

 

Les salariés sont obligatoirement en astreinte pendant la durée du confinement. Chacun est équipé selon les normes en vigueur, avec des Équipements de Protection Individuelle et Collective.

Le mode opératoire

Il précise :

  • La nature de l’intervention,
  • Les matériaux concernés,
  • La fréquence et les modalités de contrôle du niveau d’empoussièrement du processus mis en œuvre et du respect de la VLEP
  • Le descriptif des méthodes de travail et moyens techniques mis en œuvre,
  • Notice de poste prévue à l’article R 4412-39
  • Les caractéristiques des équipements utilisés pour la protection et la décontamination des travailleurs, les moyens de protection des autres personnes qui se trouvent sur le lieu ou à proximité
  • Les procédures de décontamination des travailleurs et des équipements
  • Les procédures de gestion des déchets
  • Durée et temps de travail